Plein gris- Marion Brunet

Publié par

« La lumière tombait, blanche et triste , sur les mains de mon père, sur son verre Duralex aux deux tiers vide. J’ai attendu, sans le lâcher des yeux. Son dos s’est arrondi, j’ai repéré des trous de mite dans son pull, un camionneur gris étiré par son gros ventre et ses larges épaules. j’ai eu un peu honte, puis un peu honte d’avoir eu honte. »


Le livre s’ouvre sur sur un corps qui remonte à la surface  contre la coque d’un voilier. C’est  Clarence, il faisait parti de ce groupe  qui se retrouve aujourd’hui sur le bateau avec Emma, Elise, Victor et Sam. Ces lycéens sont amis depuis de nombreuses années , un groupe  très soudé et partageant tous la même passion pour la navigation.
Sauf peut-être Victor, le dernier arrivé dans la bande.
Ils organisent un voyage à bord d’un  voilier devant les mener jusqu’en Islande . Pour eux ce devait être une croisière de rêve sauf que  la traversée vire au cauchemar .
Par petites touches nous apprenons alors leur histoire.

-J’ai aimé ces moments de tensions au plus fort de la tempête, quand tout devient gris, quand les vagues se creusent , quand la survie ne tient qu ‘à un fil, où tout n’est que doute, et quand les éléments et les passions se déchaînent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s