Oublier Klara- isabelle Autissier

Publié par

« Mais cette première gifle la hanta pour toujours. Il lui arrivait de porter la main à sa joue qui continuait à la chauffer sans raison. cette claque était sa défaite de femme et d’être humain. »

résumé :

« Mormansk, au Nord du cercle polaire. Sur son lit d’hôpital, Rubin se sait condamné. seule une énigme le maintient en vie : alors qu’il n’était qu’un enfant, klara, sa mère, chercheuse scientifique sous Staline, a été arrêtée sous ses yeux.
Qu’est-elle devenue ? L’absence de Klara, la blessure ressentie enfant ont fait de lui un homme rude. Avec lui même. Avec son fils Iouri. Il devient patron de chalutier, mutique. Le fils aura les oiseaux pour compagnon et la fuite pour horizon. 
Iouri s’exile en Amérique, tournant la page d’une enfance meurtrie.
Mais à l’appel de son père, Iouri, désormais adulte, répond présent : ne pas oublier Klara ! Lutter contre un silence. Quel est le secret de Klara ? Peut-on conjurer le passé ? »

 » Le coup partit, presque sans qu’il s’en rende compte; Une gifle monumentale, un exutoire aux années de misère qui l’avaient amené à être le père assassin d’un fils assassin qu’il ne pouvait ni condamner ni absoudre. » 

« On emprisonnait à tour de bras, pour un oui pour un nom, ou pour ni l’un ni l’autre. Vingt minutes de retard à l’usine suffisaient pour être accusé de sabotage et vous faire interner deux ans minimum. Une mauvaise plaisanterie, une récolte insuffisante, parler une langue étrangère ou avoir séjourné à l’Ouest , être un ancien prisonnier de guerre, glaner dans les champs pour améliorer l’ordinaire, fréquenter la famille d’un détenu, grommeler une seule fois après un ordre… N’importe quoi, n’importe qui , n’importe comment. »

​​​​​​​Une lecture qui nous fait voyager jusqu’au fin fond de la Russie et dans l’ancienne URSS, de l’époque stalinienne à nos jours. En même temps on découvre l’histoire de trois personnages à trois époques différentes,  qui nous livrent un secret de famille. Il n’y a pas la même intensité dans chacune des tranches de vie mais la lecture est vraiment très prenante. J’aime l’écriture de cette auteure.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s