Ecrire pour sauver une vie-John Edgar Wideman

 

Un roman qui mêle à la fois la fiction et l’ Histoire, mais tout s’emmêle aussi tellement que je me suis sentie perdue à plusieurs reprises.

Un adolescent noir est assassiné mais son meurtre reste impuni.

La faute à qui ? à quoi ?

A sa couleur de peau ?

A son père qui lui même, enrôlé dans l’armé américaine en 1945 est accusé de viol et exécuté. ?

Un récit sur le dossier Louis Till.

J’ai vraiment perdu le fil de l’histoire à plusieurs reprises par manque peut- être de concentration et d’intérêt pour cette lecture.

Citations :

Rien ne ressemble plus à la vérité que la vérité-quoique en vérité…la vérité elle même ne ressemble pas à la vérité. Alors on crée de la fiction.

 En tant qu écrivain, je décide de m’arroger certaines prérogatives dans mes recherches sur Louis Till- une certaine licence, plus précisément. J’assume le risque d’autoriser ma fiction à pénétrer dans la véritable histoire des gens. Et dans un souci d’égalité, je laisse l’histoire des gens empiéter sur la vérité de la mienne.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s