Marie d’en-haut-Agnès Ledig

Un homme éprouvé par la vie, seul, triste et austère, voilà Olivier, lieutenant de gendarmerie, muté en Ariège. Au cours d’une enquête de routine, il croise le chemin de Marie, une agricultrice de montagne. Elle élève seule sa fille Suzie, et tente, loin du monde d’en bas, d’oublier ses blessures passées. La jeune femme compose avec le quotidien grâce à la présence d’Antoine, son voisin, victime lui aussi de la méchanceté des hommes. Doux et bienveillant, il veille sur elle, à sa façon. La rencontre de ces trois caractères bien trempés aux destins cabossés pourrait être désastreuse. Elle s’avère étonnamment émouvante et tendre.

Une lecture qui me laisse sur un avis mitigé. J’ai trouvé bien long toute une première partie quand Olivier tente de séduire Marie alors que cette dernière hésite à s’engager dans une nouvelle relation. On tourne en rond pendant un long moment, cela m’a ennuyé. Puis la lecture devient plus accrocheuse quand on découvre les secrets des personnages.

Une lecture qui ne m’a pas totalement emportée mais qui se lit bien.



4 commentaires sur « Marie d’en-haut-Agnès Ledig »

  1. Contrairement à toi j’ai beaucoup pleuré en lisant ce livre..pas pour leur histoire d’amour non mais pour l’histoire de Marie et les relations entre Marie et sa fille
    comme quoi chacun est sensible ou non..
    belle soirée

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s